24 octobre 2010

Le hasard

006


Une marche sans destination

Dans un océan de verdure
Soudain jaillit l'inspiration
Au pied de ma chaussure
Un trèfle à quatre sourit
Mon cheminement s'embellit

Le hasard
c'est un trèfle à quatre
quand on s'égare

Dans le bruit de la ville
Parmi les passants qui défilent
L'instant s'arrête... profond silence
Ce regard déborde de bienveillance
Touché, étreint, béni
La confiance en moi refleurit

Le hasard
c'est l'infini mystère
que porte un regard

Dans une nuit d'encre noire
Peuplée de multiples étoiles
La mélancolie d'un soir
S'en va, met les voiles
Inattendue, inespérée
Une étoile filante l'a chassée

Le hasard
c'est la lumière qui jaillit
dans le grand noir


Reno

Posté par hurluberlu à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le hasard

Nouveau commentaire